Rechercher
  • Youn Sone

Faut-il choisir entre réduire la pauvreté et être écologique ?

YounSone by Fondacio, jeune entreprise sociale créée au Myanmar par Julia Naw, forme et emploie des jeunes femmes pour réduire la précarité et la pauvreté. YounSone se procure des tissus traditionnels directement chez les tisserands et les met en valeur en confectionnant des articles contemporains. Les produits sont vendus sur place et aussi en France par le réseau de Fondacio et sur DreamAct.

Est-ce responsable et écologique de vendre des produits venus du Myanmar en France ? Ne faut-il pas privilégier le « made in France » au lieu d’acheter des masques, vêtements ou coussins que propose YounSone ?

La réalité « Made in France » et l’impact carbone


Très peu de produits textiles sont fabriqués 100% en France : Le coton n’est pas cultivé en France (même s’il y a des essais concluants) et vient majoritairement d’Asie tout comme une majeure partie des fils, zips et autres composants. L'appellation 'Made in France' signifie seulement que la dernière étape du produit a été réalisée en France et est donc trompeuse sur l’origine véritable des produits.

Autre réalité : la France est le premier producteur de lin, mais les usines de filatures sont en Pologne et en Chine ! Et les fils ou tissus sont ensuite à nouveau importés.

Aujourd’hui, il n’existe donc quasiment pas de produits textiles neufs fabriqués entièrement en France. Par conséquent, si l'on compare des produits textiles neufs et les produits de YounSone, Ils ont donc un impact carbone comparable (voire inférieur pour YounSone) même s’ils sont confectionnés à 8000 km de la France.

Par ailleurs, les derniers kilomètres d’un produit sont les plus polluants : à Paris les livraisons seraient responsables de 25% des émissions de gaz à effet de serre ! Plusieurs explications sont possibles, notamment des trajets et des remplissages peu optimisés, mais aussi des clients souvent absents donc le trajet de livraison a lieu plus d’une fois.

Une rémunération juste pour les femmes

Le Myanmar est un des pays les plus pauvres en Asie du Sud-Est avec le Bengladesh. Notamment la situation des femmes est très difficile et leurs droits limités par la tradition.

Faut-il rappeler que le reste du monde est très différent de la France : il n’y a ni sécurité sociale universelle, ni chômage, ni RSA, etc. Au Myanmar comme dans beaucoup de pays, sans travail, on ne mange pas, sans argent on ne se soigne pas.

Impact pour les tisserandes

YounSone achète ses tissus directement au juste prix auprès des femmes qui tissent – par exemple dans des camps de réfugiés, victimes de guerres civiles internes ou les villages.

D’autres tissus sont achetés dans des petites entreprises familiales qui collectent et écoulent la production des villageoises.

Nous contribuons ainsi à limiter l’exode rurale et donc l’émission de CO2 en générant du revenu et nous soutenons le développement intégral de villages et l’éducation pour donner des perspectives aux jeunes.

Impact pour les couturières

YounSone a créé des emplois pour des jeunes femmes en situation précaire à Yangon et à Myitkyina au Myanmar. Ainsi elles ont accès à un emploi stable et décent. En travaillant ces beaux tissus issus de leur propre héritage, ils développent des nouvelles compétences et acquièrent une fierté de l’artisanat de leur pays.

YounSone met un point d’honneur à aider chaque personne à développer son potentiel humain et professionnel. YounSone aide ses stagiaires et employés à grandir. Chacun participe à des formations continues pour améliorer son anglais et d’autres compétences de son choix en lien avec notre centre de formation (YLDC by Fondacio). Ainsi les femmes passent de la couture à la création de nouveaux modèles et à la gestion et à la commercialisation de nos produits.

Impact pour les consommateurs solidaires

Avec ses produits artisanaux, YounSone sensibilise ses clients à un mode de vie plus respectueux des êtres humains et de la planète.

· Il n’est pas question de quantité, mais de qualité afin de ne pas surproduire. Les produits YounSone sont faits pour durer et non être consommés.

· Il est aussi question d’aider des femmes dans une situation précaire et non de faire des bénéfices. C’est un achat solidaire.

Des produits conçus dans une optique d’écologie intégrale

"Il faut une réaction globale plus responsable, qui implique en même temps la lutte pour la réduction de la pollution et le développement des pays et des régions pauvres."

Laudato Si, Pape François

Dans son encyclique Laudato Si, le pape François rappelle qu’il est important de réduire la pollution mais aussi de proposer des solutions de développement aux pays pauvres, et c’est vraiment avec cette vision que YounSone développe ses produits.

De l’Asie à la France, YounSone essaie de trouver le meilleur compromis entre qualité, respect environnemental et éthique pour chacune de ses étapes de fabrication et distribution pour sensibiliser producteur et consommateur. YounSone promeut aussi une consommation locale au Myanmar grâce aux différents points de vente dans le pays.

Notre ambition ne se limite pas à l’écologie et à la sauvegarde de la nature mais prend en compte la réalité des zones rurales et pauvres.

Pour approfondir

Pour ceux qui souhaitent poursuivre la réflexion du lien entre écologie et pauvreté, nous conseillons la lecture de l’Encyclique Laudato Si’ du Pape François.

" Les régions et les pays les plus pauvres ont moins de possibilités pour adopter de nouveaux modèles en vue de réduire l’impact des activités de l’homme sur l’environnement, parce qu’ils n’ont pas la formation pour développer les processus nécessaires, et ils ne peuvent pas en assumer les coûts. C’est pourquoi il faut maintenir claire la conscience que, dans le changement climatique, il y a des responsabilités diversifiées et, comme l’ont exprimé les Évêques des États-Unis, on doit se concentrer « spécialement sur les besoins des pauvres, des faibles et des vulnérables, dans un débat souvent dominé par les intérêts les plus puissants ». Nous avons besoin de renforcer la conscience que nous sommes une seule famille humaine. Il n’y a pas de frontières ni de barrières politiques ou sociales qui nous permettent de nous isoler, et pour cela même, il n’y a pas non plus de place pour la globalisation de l’indifférence. »

Suivez le développement de YounSone sur facebook & Instagram.

Yvonne Altorfer, membre du Conseil de Fondacio, accompagne YounSone depuis ses débuts

Lucie Tailhades, partenaire et coordinatrice de projets pour TrendEthics qui met en place des coopératives de tissage en Asie du Sud Est

46 vues

©2020 par Younsone. Créé avec Wix.com